Indonésie: visite de Borobudur et Prambanan

Borobudur, c’était la première image qui me venait à l'esprit en évoquant l'Indonésie. Je savais que c'était la première chose que je voudrais découvrir si je venais à voyager dans ce pays un jour. Les formes géométriques, les stupas de pierre abritant des statues de bouddhas, les bas-reliefs sculptés à l'apparence de mandalas, sur un fond de montagnes, falaises de verdure et de jungle tropicale me faisaient rêver. Et la réalité du site est à la hauteur de sa réputation. Une fois sur place, la magie opère bel et bien. Avec le temple de Prambanan, également situé dans Jawa Tengah, une province d'Indonésie proche de Yogyakarta, et d'autres temples plus méconnus mais non moins authentiques, ils forment le joyaux culturel et architectural de l’Indonésie.


J'ai exploré l'Indonésie durant plus de trois semaines avec une amie, un périple qui s'est fait en plusieurs étapes, et j'ai pris le parti de consacrer un article à chaque endroit où j'ai été : le récit d'un long weekend à Yogyakarta, quelques jours à Kuta Beach, une semaine à Ubud, quelques jours à Gili Trawangan, et trois nuits à Senggigi, Lombok. Le but est de vous raconter mon voyage avec le plus de précision possible, avec mes recommandations, les informations utiles à prendre en compte et les petites questions de logistique et de budget. Je publierai également un article regroupant tous mes conseils pour voyager sereinement en Indonésie, surtout lorsque l'on voyage à deux, et que l'on est deux filles. Je peux vous assurer qu'il sera riche en anecdotes rigolotes. Quoique pas toutes, en fait. Si vous saviez les choses surprenantes qui nous sont arrivées pendant notre voyage...

J'entame donc mon récit de voyage dans cet article, en vous racontant mon long weekend à Yogyakarta, avec ma visite de Borobubur et Prambanan, les temples incontournables lors d'un voyage en Indonésie.


Comment se déplacer pour visiter les temples ?

En partant de Yogyakarta, vous dépenserez au maximum 300.000 IDR (roupies indonésiennes) pour la journée complète de transport en taxi vers chaque temple. Votre chauffeur vous prendra en charge le matin à votre hôtel et s'occupera de tous vos trajets. Ne vous inquiétez pas, ils sont habitués et connaissent parfaitement le programme idéal pour une journée de visites.

Le mieux est de partir très très tôt le matin pour espérer voir le lever de soleil à Borobudur. Par « très tôt », j'entends quelque chose comme se lever à 3h du matin pour prendre la route, vous voyez le délire ? Mais cela en vaut vraiment la peine. De notre côté, nous étions encore trop fatiguées avec le jetlag pour se lever avant l'aube, et nous avons préféré dormir un peu plus afin d'être en forme toute la journée. Nous avons donc raté le fameux sunrise sur le temple de Borobudur. Dommage.

De Yogyakarta jusqu'à Borobudur, comptez au moins une bonne heure de trajet, puis il y aura presque deux heures de route pour se rendre à Prambanan (je ne vous parle même pas de toutes les petites escales dans les petits temples cachés ou pour la pause déjeuner) et une quarantaine de minutes enfin pour rentrer sur Yogyakarta.

Vous l'avez compris, les tarifs sont vraiment très abordables pour toutes ces heures de route. Environ 20 euros la journée de taxi pour deux, est-ce que vous vous rendez compte ? Mais si un chauffeur vous demande plus, même si pour le petit occidental un peu paumé que vous êtes, ça ne semblera pas forcément très cher, FUYEZ. Ça sent l'arnaque à plein nez. Ou bien alors négociez. Il faut TOUJOURS négocier les prix en Indonésie, et pas qu'un peu. Sinon vous allez vous faire pigeonner. Et personne n'aime se faire pigeonner. Alors oui, ça fait plaisir de payer un peu plus quelqu'un qui fait bien son boulot (lui filer un pourboire, I mean), mais si l’on est forcé de payer quelque chose plus cher que sa vraie valeur sans être mis au courant, c'est que l’on se moque de nous, et ça, c'est pas cool. Alors faîtes attention. Payez les choses à leur juste valeur et donnez quelques roupies en plus si vous avez eu un bon feeling. C'est mon meilleur conseil.

Quels sont les tarifs des temples ?

Entrée Borobudur:
• 25$ pour un adulte (330.000 IDR)
• 15$ pour un enfant ou un étudiant* (200.000 IDR)

Entrée Prambanan:
• 25$ pour un adulte (330.000 IDR)
• 15$ pour un enfant ou un étudiant* (200.000 IDR)

Combo entrée Borobudur + entrée Prambanan:
• 40$ pour un adulte (540.000 IDR)
• 25$ pour un enfant ou un étudiant* (330.000 IDR)

* Pensez à apporter votre carte étudiante pour justifier.

Le temple de Borobudur

Nous avons démarré notre journée de visites très tôt le matin, avec le célèbre temple de Borobudur, réminiscence de la religion bouddhiste. Cette religion s'est longtemps partagé l’île de Java avec l’hindouisme, avant que l'islam n'apparaisse dans le pays, et ne devienne la religion principale en Indonésie. En effet, des siècles durant, bouddhistes et hindouistes ont tenté de rivaliser en construisant tour à tour les plus beaux temples. Une rivalité qui a donné naissance à de vrais joyaux d’architecture: Borobudur et Prambanan.

La visite de Borobudur se démarre en gravissant les marches qui conduisent au sommet du temple. Elles sont irrégulières, d’une hauteur inégale, certaines sont trop rapprochées ou bien trop surélevées. Ce n'est pas évident, mais pour le coup clairement authentique. La terrasse supérieure du temple est recouverte de dizaine de stupas, des sculptures de pierre en forme de cloche abritant chacune une statue de Bouddha. La dernière plate-forme circulaire symbolise le nirvana, l'état de béatitude parfaite. C’est en redescendant que l'on admire ensuite les somptueux bas-reliefs et les statues de bouddhas qui ornent les étages inférieurs. Vu d’en-bas, le temple ressemble à un gros rectangle un peu massif, une espèce d'empilement d’étages recouverts de bas-reliefs. Ce n'est pas donc pas depuis ce point de vue que l'on profitera de toute sa beauté. Le plus fascinant, c’est le panorama qui s'offre à nous lorsque l'on est tout en-haut: le temple avec en toile de fond la jungle tropicale qui émerge des montagnes. Borobudur dans toute sa splendeur !


Nous avons eu la surprise de tomber sur des animaux exotiques à la sortie du temple. GÉNIAL. Moi qui adoooooore les reptiles, ça tombait à pic. Quoique finalement, une fois qu'on les voit en vrai, au contact des enfants ou d'autres personnes, ils ne sont plus si terrifiants... Qui plus est, ils étaient complètement inoffensifs. Je regretterais presque de ne pas avoir eu le courage de tenir un serpent autour de mon poignet, moi aussi !


Le temple Sari

Ensuite, notre chauffeur nous a proposé de visiter un petit temple, moins impressionnant certes, mais il n'empêche très mignon. Le site était entouré d'arbres géants, des « figuiers des banians » il me semble, de cocotiers, de bananiers, ainsi que de jolies habitations asiatiques et de petites échoppes. À l'époque, ce temple servait de maison aux moines bouddhistes. L'atmosphère était très reposante, c'était charmant.

L'entrée: 1$ par personne (12.000 IDR).


Pour le déjeuner, nous avons fait escale dans un restaurant typique que notre chauffeur nous a suggéré. Nous avons commandé un plat emblématique de la cuisine indonésienne: un nasi goreng. Il s'agit d'un plat de riz frit dans de l'huile, assaisonné de sauce soja sucrée, d'échalote, d'ail, de tamarin et de piment, accompagné d'un œuf, de poulet, de chips de crevettes et de quelques crudités. Miam miam. You MUST try it once !


Les temples de Prambanan

Nous avons visité Prambanan l’après-midi, et un grand ciel bleu était au rendez-vous. Comme à Borobudur le matin, de nombreux groupes d'indonésiens nous ont demandé de poser avec eux pour des photos. C'était un peu le moment d'affluence à mon avis, puisque nous avons fait notre visite un dimanche. Bien joué. Et puis, il faut dire aussi que, en tant que touristes occidentales, c'était difficile de passer inaperçues ! Nous avons bien sûr accepté de nous prêter au jeu des séances photos. C'était rigolo, et tellement mignon de voir tout l'intérêt qu'ils nous portaient, leur curiosité, ainsi que la joie qu'ils pouvaient éprouver à l'idée d'avoir des photos avec nous.

Prambanan, ce n’est pas un temple, mais un ensemble de 240 temples construits au milieu du IXème siècle, environ un demi-siècle après le voisin Borobudur. Tout deux sont d'ailleurs classés depuis 1991 au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. À Prambanan, on quitte le bouddhisme pour la religion hindoue, avec des représentations de Brahma, Vishnu, Shiva, Ganesh et bien d'autres divinités, en l’honneur de qui sont érigés les trois principaux temples. Le temple central est dédié à l'épouse de Shiva et s'élève à 47 mètres de haut, ce qui fait de lui le plus haut temple d’Indonésie. Tout comme sur le site de Bodobudur, de nombreux petits temples sont en ruine, réduits à des amas de pierres. En effet, ils ont beaucoup souffert — et souffrent toujours — des tremblements de terre et des éruptions volcaniques. C’est très émouvant de circuler à travers cet immense chaos, en essayant de s’imaginer comment c'était avant…


Notre hôtel à Yogyakarta : The Phoenix Hotel - MGallery by Sofitel

Situé au cœur de la ville de Yogyakarta, le Phoenix Hotel occupe un bâtiment emblématique de l'époque coloniale datant de 1918. Il propose une sublime piscine, un spa et un restaurant agréable où l'on peut manger des plats de toute variété à n'importe quel moment de la journée. C'est un établissement luxueux avec une décoration aux inspirations à la fois européenne et asiatique. C’est simple, c’est l’hôtel parfait si vous passez sur l'île de Java pour visiter les temples de Borobudur et de Prambanan, situés à seulement une heure en voiture de Yogyakarta. En tout cas, nous on a été complètement séduites par cet hôtel dans lequel nous avons séjourné trois nuits !

Comptez environ 70€ par nuit la chambre pour deux adultes. Le prix peut paraître un peu cher pour l'Indonésie, mais c'est plus que correct compte tenu des prestations haut de gamme que cet hôtel propose. Et qu'on se le dise, à ce prix-là, on n'a pas du tout la même chose dans un pays occidental... Alors on s'est fait un petit kiffe !

Si vous voulez réserver, je vous recommande AccorHotels ou Booking (15€ offerts en passant par ce lien).


Petit clin d'oeil au sympathique indonésien qui nous a conduites un peu partout dans Java central et qui a été de bon conseil pendant ces trois jours. Il tenait vraiment à la faire cette photo avec nous !


Pour conclure, je n'ai qu'une chose à dire: si vous organisez un voyage en Indonésie, vous devez absolument séjourner 2-3 jours à Ygoykarta pour visiter les temples de Borobudur et Prambanan qui sont de vrais incontournables. Néanmoins, j'admets que je n'ai pas du tout apprécié la ville en elle-même — de ce que j'en ai vu en tout cas — qui m'a parue sale et pas particulièrement agréable ni accueillante. Il faut dire aussi que nous avons été confrontées à pas mal d'arnaques de la part des indonésiens à Yogykarta, ce qui nous a laissé sans doute ce goût un peu amer... Un conseil, fuyez le Pizza Hut de Yogyakarta, les pizzas étaient carrément cher pour l'Indonésie (prix presque occidentaux avec des menus à 10 euros), et vraiment pas bonnes du tout. *Bouuuh*

À très vite pour une visite du sud de Bali...

4 commentaires

  1. Si tu devais choisir un seul de ces deux temples, tu conseillerais donc d'opter pour Borobudur car plus "spectaculaire" ?
    (Nous n'avons pas le budget pour en faire deux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En achetant l'entrée pour les deux temples via le combo à 40$ (25$ si tu es étudiante), je pense que les visiter tous les deux reste plutôt abordable, et cohérent. Je veux dire, tout le monde n'a pas l'occasion de voir ce genre de monuments dans sa vie, alors c'est cool d'en profiter si on est sur place :-). Néanmoins oui, ce n'est que mon avis personnel mais, j'ai préféré le temple de Borobudur qui offrait une vue plus spectaculaire et correspondait davantage à mes goûts. Au lever de soleil ça doit être génial.

      Supprimer
  2. Alors moi maintenant j'ai une peur toute nouvelle en partant à l'étranger : manger végétarien ! Dans les pays occidentaux no problemo mais quand t'es dans un pays inconnu où tu manges sur le pouce c'est un peu la galère...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que ça c'est trop relou ! Comme pour les allergies alimentaires... Mais franchement en Asie ça va, c'est plutôt facile de trouver quoi manger quand t'es veggie je trouve. Souvent pour les plats y a l'option "vegetables only", même les plats typiques comme le nasi goreng dont je parle dans cet article, on peut l'avoir sans poulet, crevettes et tout ça :-)

      Supprimer


⋅ ⋅ ⋅ ⋅ ⋅ SUIVRE MES AVENTURES, ICI OU AILLEURS ⋅ ⋅ ⋅ ⋅ ⋅